Le projet

VerbercherkellerHamburg

 

Depuis ses débuts, La Collective réfléchit aux nouvelles acceptions de la collaboration et de la mutualisation dans le domaine de l’art contemporain. Forte des expériences de La Dînée et La Goûtée, l’association s’engage sur un nouveau projet, le CAFÉ 420. Pour ce faire, La Collective s’associe pour la première fois avec Bureau Cosmique, association d’architecture évoluant vers des pratiques multiples, mêlant scénographie, design, communication, paysage et construction.

Porté par La Collective, CAFÉ 420 est un projet de tiers-lieu artistique nomade construit autour d’un mobilier à géométrie variable conçut en collaboration avec le Bureau Cosmique.

CAFÉ 420 se veut être une expérience collective protéiforme permettant d’interroger les modalités de rencontres entre les entités art, artistes, acteurs culturels et publics. Espace éphémère et nomade, CAFÉ 420 à pour ambition de créer des situations d’échanges propices à une réflexion autour des conditions d’existence et de visibilité de la jeune création contemporaine.

À la fois café, cuisine, espace de travail, lieu de rencontre, module d’exposition, le mobilier se définit au grès de la singularité des lieux qu’il occupe et des scénarii qui lui sont associés. Pensé comme un espace de convivialité, CAFÉ 420 pose la question des rituels du boire et du manger dans le champ artistique en tant qu’outils d’une redéfinition expérimentale des modalités de production de la création contemporaine, de sa diffusion et sa médiation. À ce titre, le mobilier lui-même s’inscrit dans une nouvelle pensée du design et de ses usages dans la triangulaire culture, acteurs et publics.

Mise en oeuvre à l’échelle du territoire local, CAFÉ 420 est une co-production entre différentes structures culturelles et artistiques et des micro-financeurs privés.

La première activation du CAFÉ 420 aura lieu au centre culturel du PHAKT du 7 janvier au 12 février 2016. La Collective propose de transformer une partie du PHAKT en un lieu hybride, à la fois café, espace de travail, de présentation et d’expérimentation pour les artistes, lieu de ressources documentaires sur les travaux en cours, l’ensemble activé par une programmation hétérogène.

Après s’être posé la question de l’artiste en travailleur,au centre culturel du PHAKT du 7 janvier au 12 février 2016, l’activation #2 du CAFE 420 s’articule autour de la question de la pluri-activité, en écho avec l’idée de croisement des disciplines artistiques portée par SPÉLÉOGRAPHIES.

Ces trois jours sont l’occasion de mettre en lumière la richesse de la pluriactivité artistique mais aussi la complexité que cela engage en terme social, économique et politique. Sans rattacher directement cet évènement à l’actualité, il va sans dire que ces problématiques rentrent en résonance avec ce qui se joue actuellement à l’endroit du travail.