Les artistes font-ils les poubelles ?

slogan

Après une collaboration de 5 semaines au Phakt – Centre Culturel Colombier et un week-end lors de Spéléographies – Biennale des écritures, le Café 420 s’installe aux Ateliers du Vent, collectif artistique rennais préoccupé par le soutien à la création contemporaine.

Du 10 au 12 mars 2017, La Collective et La Belle Déchette s’associent afin d’activer une troisième fois le dispositif, cette fois-ci autour des stratégies du Faire et d’un dénominateur commun aux deux collectifs : le matériau.

De l’idée à la conception, comment l’oeuvre prend corps ?
À quel moment le matériau change-t-il de statut pour se muer en produit artistique ?
Quelles sont les stratégies de production mises en oeuvre par les artistes et les institutions?
Dans ce contexte, quelles pensées et usages du réemploi se mettent en place ?
Mutualisation, récupération, dons, détournements, quelles sont les réalités de la création contemporaine et quelles solutions collectives et éco-responsables émergent hors des traditionnels circuits de production ?

Projet de tiers lieu nomade, le Café 420 est à la fois café, cuisine, espace de travail, espace de débat, module d’exposition, le mobilier du Café 420 se définit au gré de la singularité des lieux qu’il occupe et des scénarios qui lui sont associés.
Un comptoir peut alors devenir un lieu de rencontre, un espace de production pour un artiste ou une pause pour un lecteur. L’ambition du dispositif est de réunir des collectifs de citoyens autour des problématiques inhérentes aux conditions d’existence de la création contemporaine.